SHTAP U KAREVOR. Nakharar Arayik Harut’yunyany՝ dprots’nery p’akelu masin haytararut’yun arets’

loading...
loading...
loading...

 
“Nous consultons le ministère de la Santé. Le ministère devrait divulguer les informations sur la propagation de l’infection et nous demander de prendre une décision sur cette base”, a déclaré Harutyunyan.

loading...

Le ministre n’a pas nié que le nombre d’absences dans certaines écoles d’Arménie soit assez élevé, mais le chiffre moyen, selon lui, n’est pas inquiétant.

Harutyunyan a également noté qu’il n’y avait pas de telle réglementation dans la loi quant au taux d’absences des classes suspendues dans les écoles, par conséquent, de telles décisions sont prises à la suite de discussions entre les deux départements, selon la situation.

Добавить комментарий

Ваш e-mail не будет опубликован. Обязательные поля помечены *